3 visites, 3 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
La justice? Quelle justice?
 

Rien ne convient mieux que le livre de l'honorable juge Marc Brière pour définir et expliquer les comportements d'organismes, malheureusement trop souvent gouvernementaux, qui s'apparentent, mais de façon beaucoup plus subtil, aux agissements du crime organisé, par leurs représailles et leurs harcèlements maintes fois illégaux.




Chapitre 23

Au plus fort la poche

La violence engendre la violence, c'est bien connu. La misère crée le pillage; la richesse aussi. La richesse est souvent le résultat net d'une absence de morale - la loi du plus fort. Cette autre forme de pillage, cette fois organisée, la rend plus respectueuse aux yeux du plus grand nombre, comme le crime organisé.

La misère et la richesse sont dans leurs excès des formes de violence. L'injustice aussi. Quand on voit ses droits continuellement bafoués, méprisés, sans espoir de redressement, la tentation de recourir à la violence comme tribunal de dernier ressort, en désespoir de cause, devient irrésistible et cette révolte est parfois légitime lorsqu'elle est absolument nécessaire et qu'il n'y a pas d'autre issue.

Il n'y a qu'une solution à la violence des baricades et des casseurs, c'est l'ordre - bien sûr! - mais dans la justice.

Extrait du livre La justice? Quelle justice?
Auteur: Marc Brière, juge

 


Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: connaître et faire respecter ses droits

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.